Quelques Productions

… ET AUTRES CHANTS D’OISEAUX

Ce projet s’inspire de chants d’oiseaux de toutes natures mais également d’œuvres de compositeurs inspirés par les oiseaux (Stravinsky, Mozart, Debussy, Messiaen, Charlie Parker, Oum Kalsoum…), en les décomposant / recomposant librement, en trouvant des suites imaginaires, des réponses en miroir, des introductions, des environnements inédits, etc … 

Pour cette création, un nouvel orchestre, réunit six musiciens compositeurs et improvisateurs : le trio de La Forge : François Raulin (piano), Pascal Berne (contrebasse), Michel Mandel (clarinettes), et trois musiciens invités : Bernard Fort (électroacousticien, ornithologue), Guillaume Roy (alto), Jean-Marc Quillet (percussions). 

 

LA GALERIE DE PORTRAITS

En réponse à une commande de l’Amphithéâtre de l’Opéra National de Lyon, Bernard Fort imagine un parcours sonore accompagné de quelques éléments visuels, à travers les chants d’oiseaux. Du son sauvage de la nature à une perception musicale, nous conjuguons naturel et culturel. 

Cette installation sonore, destinée autant au plein-air qu’en intérieur, se décline de diverses manières dont: Les Oiseaux de Buffon, Les Oiseaux de Messiaen, les Oiseaux d’Europe…

LE GRAND ORCHESTRE DE LA NATURE

Un concert dans le noir, de l’image sonore à la composition musicale.

Un peu partout, sur les 5 continents, des “acharnés du son” explorent la forêt, la glace, les fonds sous-marins, l’intérieur des troncs, le monde animal ou végétal, prenant souvent de grands risques, à la recherche de l’inaudible, de l’inouï, du son présent sur toute la planète dans les endroits les plus inattendus. Micro-canons, paraboles, microcontacts ou hydrophones permettent chaque jour une exploration plus lointaine, plus précise, chargée de surprises et de découvertes à peine croyables : La nature aurait-elle tout inventé ? De la prise de sons naturaliste à la composition musicale, Le Grand Orchestre de la Nature se présente comme un véritable concert souvent mis en espace sur un dispositif de haut-parleurs.

L’AUBE PERPETUELLE

Le Grand Concert de Chants d’Oiseaux des cinq continents

Un parcours enchanteur dans un parc, en ville dans un quartier historique, en pleine nature ou dans une forêt proche… seul ou en famille.

Sous la forme d’un concert ou d’une installation sonore, plusieurs heures d’une escapade sonore à travers l’Asie, l’Afrique, l’Europe, les Amériques, l’Australie à quelques pas de chez vous.

Une perpétuelle louange à l’aube, à la lumière et à la vie.

LE SAFARI DANS LE NOIR

Le Safari dans le Noir se présente à la fois comme une grande installation sonore et comme un concert.

A mi-chemin entre l’écoute musicale et naturaliste, il propose à l’auditoire de parcourir, dans le noir total, armé d’une lampe de poche, un immense paysage sonore nocturne, à la recherche des sons, de la musique et de la poésie.

S’il est exceptionnellement possible de penser ce concert en journée, il est très nettement préférable de l’organiser de nuit, en plein air, dans un parc ou un jardin relativement vaste. Ce concert convient particulièrement aux familles.

Les sons, enregistrés de nuit et choisis pour leurs caractères musicaux, peuvent se classer en quatre grandes catégories : les insectes,  les batraciens, les oiseaux, les mammifère, auxquels il nous faut ajouter quelques sons de cloches. 

Le Discours sur Rien

Écrit en 1959, Le Discours sur rien doit être considéré́ comme une véritable composition musicale. Cependant, sa forme approche de très près les techniques d’écriture de la poésie sonore, sous la forme d’une conférence aux accents souvent humoristiques.

D’une durée de 40 minutes, l’œuvre fournit une riche matière permettant d’entrer de plain-pied dans l’univers de John Cage et des musiques du 20éme siècle. 

À l’issue de la représentation, Bernard Fort consacre un large moment à une recontre avec les publics

TRANS/EURASIE

spectacle musical franco/mongol

Bernard Fort : composition musicale et conception
Michaël Varlet : scénographie et réalisations visuelles
Baasankhuu Chinbat : yatga
Bayarbaatar Davaasuren : chant diphonique, Morin-khuur, guimbardes, Tovshur, danse